Actualités

Open 2009 > Actualités >

Goerges : « Aller encore plus haut »

10:45 - 06/12/2008 - Damien MERCEREAU

En marge du top 100, Julia Goerges est un des plus solides espoirs du tennis féminin allemand. La jeune joueuse revient pour GDF SUEZ sur ses débuts et sur sa saison 2008.

JULIA GOERGES
Née le 2 novembre 1988
A Bad Oldesloe (Allemagne)

Nationalité : Allemande
1m80 - 67 kg

Classement WTA : 108eme (au 1er décembre 2008)
Meilleur classement : 90eme (28 juillet 2008)


Julia Goerges, vous avez commencé le tennis en suivant vos parents sur les courts. Racontez-nous votre parcours jusqu'à aujourd'hui.
C’est à cinq ans que je me suis entraînée pour la première fois avec un entraîneur, une fois par semaine. Avec le temps, c’était de plus en plus fréquent car je prenais vraiment du plaisir à m’entraîner. J’ai d’ailleurs arrêté l’école à 16 ans afin d’être vraiment professionnelle et à partir de là, je m’entraînais beaucoup plus souvent et de manière plus intense.

Parlez nous de tes entraîneurs successifs : Mirko Schütte, Axel Pretsch et Björn Jacob. Qu'est-ce que chacun d'entre eux vous ont apporté ?
C’est avec Mirko Schütte que j’ai eu mes premières heures dans ma région. Chez nous en Allemagne, le pays est divisé en plusieurs régions autonomes et lui évoluait dans la mienne. Il m’a beaucoup apporté, surtout d’un point de vue technique. Après avoir arrêté l’école, j’ai commencé avec Axel Pretsch puisque Mirko ne pouvait pas suffisamment s’entraîner avec moi. Avec lui, j’ai appris comment s’entraîne un professionnel. Il m’a apporté beaucoup d’expérience tout en essayant d’être meilleur qu’il n’a pu être dans le passé. Avec Björn Jacob, j’ai vraiment approfondi les notions que m’avait inculpé Axel. Il m’a appris les choses à sa manière.

Et aujourd'hui, comment se déroulent vos entraînements ?
Je travaille actuellement avec Sascha Nensel, l’entraîneur de Nicolas Kiefer, et avec Lars Gruner car je vis dans une sorte d’académie à Hanovre où il y a beaucoup d’entraîneurs. Par Sascha, j’apprends pas mal de choses sur la manière dont se déroulent les tournois, notamment grâce aux différentes expériences qu’il a pu vivre avec Kiefer jusqu’à présent. On peut toujours s’améliorer sur un plan physique et dans la régularité au niveau du jeu. Il faut donc simplement que j’affine mon jeu dans ces domaines.

Vous avez atteint votre meilleur classement à la WTA cette année avec une 90eme place mondiale. Quels sont vos objectifs pour les mois à venir ?
C’est vraiment bien d’appartenir au top 100 mais mon ambition est plus poussée. Je veux absolument aller encore plus haut.

Julia GoergesQuels souvenirs gardez-vous de votre première participation en Fed Cup avec l'Allemagne ?
Ce fut pour moi une très belle chose de pouvoir représenter l’Allemagne. Maintenant, il est vrai que de jouer contre Davenport était très difficile et je garde quand même de très bons souvenirs en espérant bientôt pouvoir renouveler l’expérience.

« Pas de déception en 2008 »

Quelle sont vos plus grandes satisfactions et déceptions sportives en 2008 ?
Mon meilleur souvenir reste sans hésiter le deuxième tour  à Wimbledon et la demi-finale à Portoroz. Il n’y a pas eu de déceptions. Je ne suis pas une machine mais bien un humain. On ne peut pas toujours être en parfaite condition comme on peut se l’imaginer.  Il faut juste toujours continuer à travailler sur soi-même et croire en soi.

Quels souvenirs gardez-vous de votre dernier passage en France à l’Open GDF SUEZ Nantes Atlantique ?
Cette semaine à Nantes m’a beaucoup plu. L’hôtel, le tournoi et l’organisation étaient superbes. Je me suis sentie très à l’aise. Cependant, la France, ou plutôt la salle du tournoi de Nantes, a vraiment besoin d’un chauffage parce que jouer au tennis à 6-7°C, c’est vraiment trop froid pour moi.

Qu'est-ce que vous aimez faire en dehors du tennis ?
J’aime bien voir mes amis quand je suis chez moi, et évidement ma famille et mon copain. Sinon, j’adore aller au cinéma, faire du shopping et chatter.

Pour terminer, pouvez-vous nous parler de votre site Internet (www.julia-goerges.de) ?
Je pense tout d’abord qu’il est très important de posséder un site officiel pour que les gens puissent davantage s’intéresser à la personne. C’est également important pour pouvoir trouver des informations sur celle-ci. Sur le mien, on y trouve les dates des différents tournois auxquels je participe, les résultats, les news, les sponsors, etc...

Site officiel de Julia Goerges

Interview réalisée avec Marguerite DUMONT
Photo Romain DAUPHIN-MEUNIER

 


Retour Envoyer cette page à un(e) ami(e) Haut de page

EXTRAS

BRÈVES

15:58 - 11/12/2008 >> Australie (F) : Davenport présente

13:30 - 11/12/2008 >> Fed Cup : Escudé capitaine

13:17 - 08/12/2008 >> Hopman Cup : S.Williams forfait

13:08 - 08/12/2008 >> WTA : Classement des joueuses françaises

12:44 - 08/12/2008 >> WTA : Classement des joueuses du Team GDF SUEZ

18:26 - 07/12/2008 >> Dubaï : Pavlovic en lice

>> Plus de Brèves

LE SAVIEZ-VOUS

Gaz de France devenu GDF SUEZ est partenaire du tennis féminin depuis 1992.

PRATIQUE

Ajouter ce site à mes favoris

S'inscrire à la newsletter