Imprimer cette page Envoyez cette page à un(e) ami(e) Accueil

Un trône, des prétendantes

© PANORAMIC
Mélanie PONTET
 
 
Imprimer
Lundi 19 Janvier 2009 à 12h45
Pour ce premier tournoi du Grand Chelem de la saison, seule la tenante du titre, Sharapova, est absente. Sa succession est lancée. Les Françaises, elles, tenteront de faire meilleure figure que l'an dernier.  

La course à la succession est ouverte. Victorieuse l'an dernier, Maria Sharapova a dû renoncer à l'Open d'Australie. Opérée à l'épaule mi-octobre après avoir renoncé aux Jeux Olympiques et à l'US Open, la Russe ne se sent pas prête à affronter d'entrée le gratin du tennis mondial. Mais si la joueuse sibérienne ne figure pas dans le tableau féminin de ce premier tournoi du Grand Chelem, elle sera bien l'une des seules têtes d'affiche à être absente. Car les meilleures joueuses du moment se sont toutes donnés rendez-vous à Melbourne. A commencer par la numéro un mondiale Jelena Jankovic. Malgré sa place de leader, la joueuse serbe n'a encore jamais remporté de Grand Chelem et elle fait de cette quête sa grande priorité pour 2009. Clouée par une mauvaise grippe début janvier, Jankovic a néanmoins abandonné au cours du tournoi d'exhibition de Hong Kong. Et comme son rétablissement a été long et difficile, cela pourrait faire les affaires de sa compatriote Ana Ivanovic. Cette dernière a décidé de disputer ce prestigieux tournoi sans entraîneur. Un choix surprenant et contestable pour la 5e joueuse mondiale à tout juste 21 ans. Et si sa tactique n'est pas gagnante, le danger pourrait venir davantage du côté des Américaines et surtout, de l'armada russe. 

Car malgré son élimination cinglante en demi-finale du tournoi de Sydney, Serena Williams n'arrive pas à Melbourne pour faire de la figuration. Mais elle devra justement se méfier de celle qui l'a expédié dans la capitale australienne : Elena Dementieva. La Russe, quatrième du classement WTA, réalise un début de saison tonitruant : deux tournois disputés et deux titres à Auckland et Sydney. Celle qui s'affiche comme l'une des favorites à Melbourne a donc tout raflé sur son passage en 2009. Dinara Safina en a fait les frais en finale à Sydney. Mais la petite sœur de Safin s'est montrée convaincante elle aussi et se veut plus que jamais, en course pour un premier titre en Grand Chelem. 

Et nos Françaises alors? On voulait croire à une année 2009 plus faste. Cela commence mal. Après les forfaits respectifs de Mauresmo à Brisbane et Bartoli à Sydney, on ne sait pas vraiment à quels saints se vouer avec nos deux aînées françaises. Amélie Mauresmo a pourtant étonné à l'occasion de son premier tournoi de l'année, se hissant jusqu'en demi-finales après avoir éliminé Ana Ivanovic en chemin. Mais comme pour lui rappeler les mauvais souvenirs de la saison passée, une contracture à la cuisse l'a stoppée net face à Marion Bartoli. Sa compatriote a connu un sort similaire : finaliste à Brisbane, elle posait elle aussi la raquette dès le premier tour à Sydney face à la qualifiée Britannique Melanie South. Point d'interrogation donc du côté des deux Françaises qui restent relativement épargnées lors des premiers tours de l'Open. Faut-il alors davantage se tourner du côté d'Alizé Cornet pour entrevoir les chances françaises ? Eliminée dès le deuxième tour l'an dernier, la Niçoise peut tirer son épingle du jeu avec un tirage clément en première semaine mais devrait trouver une solution pour passer l'obstacle Dinara Safina en huitièmes de finale. Pas simple elle le sait puisque la Russe l'a privé cette semaine d'une demi-finale à Sydney.  

Partagez cet article avec un ami :

Ajouter OpenGDF Un+tr%C3%B4ne%2C+des+pr%C3%A9tendantes à Facebook Ajouter OpenGDF Un+tr%C3%B4ne%2C+des+pr%C3%A9tendantes à Digg Ajouter OpenGDF Un+tr%C3%B4ne%2C+des+pr%C3%A9tendantes à Technorati Ajouter OpenGDF Un+tr%C3%B4ne%2C+des+pr%C3%A9tendantes à Live-MSN
ARTICLE SUIVANT

Amandine Hesse : « Tout faire pour progresser »

Lire la suite >

RECEVEZ LA NEWSLETTER