Imprimer cette page Envoyez cette page à un(e) ami(e) Accueil

Amélie Mauresmo : « C'était énorme »

Vincent DAVOLI
 
 
Imprimer
Dimanche 15 février 2009 à 20h23
Amélie Mauresmo était particulièrement heureuse de s'imposer pour la troisième fois à l'Open GDF SUEZ. Très détendue en salle de presse, l'ancienne n°1 mondiale a évoqué plaisir et les émotions ressenties tout au long de la semaine.  

Amélie Mauresmo, est-ce que vous pouvez nos décrire vos sensations au moment où vous remportez la balle de match ?
Pendant quelques secondes, je me demande si c’est vrai. Puis je réalise que j’ai gagné ce tournoi qui me tient particulièrement à coeur. Et puis surtout que je renoue avec la victoire en tournoi après deux ans de disette. Le doute s’était installé. Du coup, j’ai ressenti beaucoup d’émotions. Je lâche complètement sur le court juste après parce que j’avais gardé beaucoup de choses depuis un moment.

La plus grosse satisfaction, c’est le niveau de jeu retrouvé ou le fait de soulever le trophée ?
Les deux. En début de semaine j’étais contente d’avoir retrouvé mon niveau de jeu. Et quand on arrive sur la fin en demies, puis en finale on se moque de la manière du moment qu’on va au bout. D’abord on ne peut pas toujours jouer à son meilleur niveau. Et puis parfois on gagne les tournois à l’arrache sans jouer son meilleur niveau mais en étant juste meilleure que son adversaire.

Aujourd’hui, c’était le match le plus difficile ?
Oui. C’était contre une joueuse qui a accumulé pas mal de confiance depuis le début de l’année. Elle m’a posé beaucoup de problèmes mais apparemment, je lui en ai posés un petit peu plus.

« Confiance dans ma capacité à revenir dans le match »

Hugo Lecoq disait que, comme la veille en demi-finale, vous aviez peut-être laissé filer le deuxième set. C’est ça la marque de l’expérience ?
C’est risqué ! Mais c’est vraiment l’expérience. Pour pouvoir faire ça, il faut avoir confiance dans ses capacités physiques de repartir après parce que cela n’est pas évident. C’est effectivement ce qu’il s’est passé aujourd’hui. J’avais confiance dans ma capacité à revenir dans le match.

La notion de plaisir que vous évoquiez, elle est dans le niveau de jeu ou dans les émotions ?
Elle est dans l’émotion. Au début de la semaine, le plaisir énorme était dans le niveau de jeu parce que je voyais que je jouais bien. Après la victoire et l’émotion que j’ai eue derrière, c’était énorme.

On a évoqué votre retraite ces derniers mois. Sans parler de date précise, ce tournoi ne serait-il pas idéal pour faire vos adieux dans la mesure où vous êtes chez vous à Coubertin ?
C’est ma maison, c’est sûr. Après, savoir comment ça se fera, dans quelles circonstances, à quel moment de la saison, je ne sais pas. Je n’en ai aucune idée. Si je peux revivre des moments comme ça, que cela soit avant d’arrêter ou pas, je prends. Mais c’est trop dur de savoir quand.

Vous avez annoncé votre forfait à Dubaï, quel sera le prochain tournoi ?
Indian Wells puis Miami. Je vais partir sur la tournée américaine début mars.

Quels sont les tournois dans lesquels vous avez particulièrement envie de briller ?
Ici c’était une priorité pour moi. Je garde évidemment les Grand Chelem comme priorité. Indian Wells et Miami ne sont pas forcément des tournois qui me font rêver mais toutes les meilleures joueuses du monde y sont. Donc ce serait bien d’y aller le plus loin possible.

Comment allez-vous fêter cette victoire ?
On n’a rien prévu encore. Mais je pense que cela va s’organiser tranquillement.

Partagez cet article avec un ami :

Ajouter OpenGDF Am%C3%A9lie+Mauresmo+%3A+%C2%AB+C%27%C3%A9tait+%C3%A9norme+%C2%BB à Facebook Ajouter OpenGDF Am%C3%A9lie+Mauresmo+%3A+%C2%AB+C%27%C3%A9tait+%C3%A9norme+%C2%BB à Digg Ajouter OpenGDF Am%C3%A9lie+Mauresmo+%3A+%C2%AB+C%27%C3%A9tait+%C3%A9norme+%C2%BB à Technorati Ajouter OpenGDF Am%C3%A9lie+Mauresmo+%3A+%C2%AB+C%27%C3%A9tait+%C3%A9norme+%C2%BB à Live-MSN

RECEVEZ LA NEWSLETTER