Imprimer cette page Envoyez cette page à un(e) ami(e) Accueil

Actualités

Ils se sont régalés !

© PANORAMIC
Emmanuel LANGELLIER
 
 
Imprimer
Dimanche 14 février 2010 à 20h30
D'Amélie Mauresmo à Franck Leboeuf, en passant par Patrick M'Boma, Patrice Dominguez et Pierre Barthes, tous ont apprécié la finale entre Elena Dementieva et Lucie Safarova.  

Elena Dementieva et Lucie Safarova ont fait le bonheur des spectateurs présents au stade de Coubertin, dimanche. Tout le monde était unanime après la rencontre remportée par la joueuse russe en trois sets, 6-7, 6-4, 6-4. « C'était un super match, a souligné Amélie Mauresmo qui a remis la trophée à celle qu'elle avait battu l'an passé en finale. Il y avait une grosse qualité des deux côtés. J'ai été impressionnée par Safarova que j'ai trouvée très très agressive, à part dans le deuxième set où elle a eu une petite baisse physique. Et puis, il y avait Elena qui ne lâchait rien, qui était vraiment dans son registre de contreuse qu'elle fait tellement bien. Je suis assez contente que ce soit elle qui me succède. J'étais contente de lui remettre le trophée et de lui dire quelques mots après ce qu'elle a dit sur moi mercredi. »

Même son de cloche chez Franck Leboeuf qui a savouré. « Je me suis vraiment régalé. Les deux joueuses étaient au top et n'ont rien lâché. On s'est demandé jusqu'à la fin si Safarova n'allait pas revenir. Dementieva a tenu son rang après avoir eu du mal à démarrer. » Le champion du monde de football 98 a apprécié également la finale sur le plan de la psychologie. « Au niveau psychologique, j'ai trouvé ça super intéressant de voir les hauts et les bas des deux athlètes. Et c'est l'expérience supplémentaire de Dementieva qui a peut-être fait la petite différence. »

Dominguez : « La joueuse « athlète » l'a emporté »

La Russe, qui a remporté ses trois derniers matches après avoir concédé le premier set, a également décroché son premier titre à Paris grâce à une excellente condition physique. « Physiquement, elle est monstrueuse. Elle a fait la différence grâce à une meilleure condition physique qui lui a permis de conclure le match admirablement, confirme Patrick M'Boma, ancien joueur du Paris-SG. J'étais présent cette semaine, c'est le plus beau match que j'ai vu. » « C'est la « joueuse athlète » comme je l'appelle, Elena Dementieva, qui l'a emporté, ajoute Patrice Dominguez, l'ancien Directeur Technique National du tennis français. Elle a fait le coup trois jours de suite. Son travail de sape finit par user l'adversaire. C'est la joueuse la plus forte qui a gagné. Ce qui est bien, c'est que c'est la tête de série numéro 1, elle doit gagner le tournoi et elle le fait. C'est formidable. C'est une joueuse qui a une vraie valeur d'exemple. Elle est très complète et impliquée. »

« Elle gagne le match sur son courage. Elle n'a pas lâché, c'est une immense championne. Elle s'est sublimée alors que je pense qu'elle était fatiguée, conclut Pierre Barthes, l'ancien joueur. Si Safarova a le classement qu'elle a, c'est qu'elle lâche physiquement à un moment. Et Dementieva le savait. Safarova peut être dans le Top 10 mais il lui manque une meilleure condition physique. Je me suis régalé durant ce tournoi. J'ai vu des supers quarts, demi-finales et finale ! »

Partagez cet article avec un ami :

Ajouter OpenGDF Ils+se+sont+r%C3%A9gal%C3%A9s+%21 à MySpace Ajouter OpenGDF Ils+se+sont+r%C3%A9gal%C3%A9s+%21 à Facebook Ajouter OpenGDF Ils+se+sont+r%C3%A9gal%C3%A9s+%21 à Digg Ajouter OpenGDF Ils+se+sont+r%C3%A9gal%C3%A9s+%21 à Technorati Ajouter OpenGDF Ils+se+sont+r%C3%A9gal%C3%A9s+%21 à Live-MSN