Imprimer cette page Envoyez cette page à un(e) ami(e) Accueil

Actualités

Kim Clijsters, évidemment !

Mélanie PONTET
 
 
Imprimer
Samedi 12 février 2011 à 17h10
Même si elle a été moins percutante que la veille, Kim Clijsters décroche sa place en finale après sa victoire (6-1, 7-5, 1h19 de jeu) face à Kaia Kanepi. Vainqueur en 2004, la numéro 1 mondiale est toujours invaincue à Coubertin.  

La dernière fois où Kim n'a pas disputé la finale du tournoi qu'elle disputait remonte à août dernier. A Montréal, la joueuse belge avait dû se contenter d'un quart de finale. Hasard, c'est d'ailleurs dans ce même tournoi qu'elle rencontrait pour la dernière fois son adversaire du jour, Kaia Kanepi. Et l'Estonienne ne peut pas avoir oublié cette confrontation. Elle s'était vu infliger une véritable leçon pour ne pas dire une gifle: 6-2, 6-1. Et le cauchemar canadien se rappelle vite aux bons souvenirs de Kaia Kanepi breakée d'entrée par celle qui retrouvait hier son statut de numéro un mondiale après sa victoire sèche contre Jelena Dokic (6-0, 6-3).

Même si la lauréate des deux derniers Grand Chelem (Open d'Australie et US Open) n'est pas irréprochable sur son service (3 double fautes dans ce set), elle prend tranquillement la main sur la rencontre. Kanepi, 17e mondiale, doit attendre 20 minutes pour remporter sa première mise en jeu (4-1) après avoir manqué le débreak sur le service de la Belge à 3-0. Le jeu de la nouvelle numéro 1 mondiale est moins fluide et moins propre que la veille mais malgré ça, Clijsters a toujours une classe d'écart. Elle fait le travail et oblige quasi systématiquement la première Estonienne de l'histoire à avoir remporté un tournoi WTA (l'an dernier à Palerme) à partir à la faute. 6-1 pour la Belge en moins de 30 minutes.

Encore mal réglée sur son service, Clijsters se retrouve menée 40-0 sur sa mise en jeu. Kanepi s'arrache pour faire le break (2-1) et profite d'un sérieux coup de mou de la Belge pour doubler la mise sur un jeu blanc ! Armée d'un retour cinglant, l'Estonienne se paie même le culot de lober la numéro 1 mondiale (4-1). Mais comme hier lors de son début de match face à Dokic (elle était menée 3-0), La Flamande rétorque encore mieux après un moment de faiblesse. Pas manqué, Kim enchaîne par trois manches quasi parfaites (4-4) où elle enchaîne les coups gagnants.

Effondrée Kanepi ? Pas vraiment, la quart de finaliste à Roland Garros l'an dernier repart au combat dans un duel de fond de court toujours plus captivant et parvient à prendre le service de Clijsters pour mener 5-4, service à suivre. Encore un effort. Mais pas le moindre. Epatante de combativité, l'Estonienne hausse encore son niveau de jeu. Clijsters aussi. 6-5 pour la Belge, service Kanepi à suivre. L'Estonienne fait preuve d'un courage énorme en sauvant deux balles de match et avec la manière s'il vous plait. Elle oblige Clijsters à sortir son célèbre « grand écart » pour assurer la défense au fond du court. Le public se régale et Kim Clijsters décroche sa place en finale. 6-1, 7-5 en 1h19 de jeu. Vainqueur ici à Coubertin en 2004, la Belge est donc toujours invaincue sur le court parisien.

Précédente

K. Kanepi : « Je me suis accrochée »

Précédente

Partagez cet article avec un ami :

Ajouter OpenGDF Kim+Clijsters%2C+%C3%A9videmment+%21 à MySpace Ajouter OpenGDF Kim+Clijsters%2C+%C3%A9videmment+%21 à Facebook Ajouter OpenGDF Kim+Clijsters%2C+%C3%A9videmment+%21 à Digg Ajouter OpenGDF Kim+Clijsters%2C+%C3%A9videmment+%21 à Technorati Ajouter OpenGDF Kim+Clijsters%2C+%C3%A9videmment+%21 à Live-MSN